Votre futur chauffagiste à Bruxelles pour le dépannage, l'entretien et l'installation de chauffage : 0471 / 72 49 60

7 conseils pour savoir quelle chaudière choisir à Bruxelles

Trouver une chaudière adapter à votre habitation !

Décision importante, le modèle de chaudière installé dans votre habitation impactera directement sur le confort de votre foyer ainsi que sur le montant des travaux et vos factures énergétiques. Quelle chaudière choisir pour votre maison/ appartement ? Découvrez ci-dessous huit conseils pour faire le bon choix !

Conseil n°1 : connaître les modèles sur le marché

Comme tous les secteurs, le marché des chaudières évolue constamment et une amélioration permanente des produits permet une augmentation permanente de leurs performances. Pensez donc bien à vous renseigner concernant les différents modèles et fonctionnalités disponibles avant d’acheter votre modèle. Différents types d'appareil sont actuellement disponibles, comme par exemple :

  • La chaudière à condensation : il s’agit d’une chaudière à gaz ou au mazout qui fonctionne sur un système relativement similaire à un équipement traditionnel à la différence près qu’elle recycle une partie de l’énergie autrement perdue. Les fumées générées par la combustion du gaz ou du mazout vont faire l’objet d’un traitement supplémentaire afin de récupérer de la chaleur. Cet équipement présente ainsi un rendement nettement supérieur. A noter que ce type de modèle peut ouvrir droit à des avantages fiscaux tels qu’un crédit d’impôts. Renseignez-vous auprès des autorités compétentes afin de connaitre les démarches.
  • La chaudière à basse température : comme son nom l’indique ce type d’équipement génère une chaleur plus modérée qu’un équipement traditionnel, généralement en dessous de 60 degrés. A titre de comparaison une installation traditionnelle génèrera à performances similaires une température de 90 degrés. Conjuguée à des radiateurs à basse température, elle va permettre de réduire considérablement votre consommation de combustible. Ce type de modèle présente de nombreux avantages, comme notamment une chaleur plus douce et moins agressive qu’un équipement traditionnel.
  • Chaudière à bois ou à granules : utilisant une énergie neutre en CO2 et renouvelable, ce type d’équipement suppose en revanche une grande précaution au niveau de l’entretien car ces installations peuvent s’encrasser. Le prix de ce type d’installation peut également être assez élevé à l’achat, notamment les modèles utilisant des granules. Pensez donc bien à comparer les modèles.

Conseil n° 2 : choisir une marque réputée

Acheter votre chaudière auprès d’un fabricant de renom vous permettra en plus de la réassurance, de bénéficier d’un service après-vente de qualité. Les fabricants tels que Buderus et Vaillant par exemple offrent une garantie de base de deux ans sur la plupart de leurs modèles. Ils sont également capables d’envoyer rapidement un technicien à votre domicile en cas de panne. En plus de cela travailler avec une marque belge présente l’avantage de la proximité, ce qui peut être utile dans le cas où certaines pièces devraient être changées. A noter cependant que la plupart des grands fabricants disposent de succursales en Belgique.

Conseil n°3 : vérifier l’espace disponible dans votre maison

L’espace dont vous disposez dans votre maison sera un facteur clé dans le choix du type de modèle que vous installerez. Si vous disposez d’une grande pièce avec un large espace au sol inutilisé (comme par exemple votre cave), vous pourrez dans ce cas choisir un modèle de chaudière au sol idéal si vous prévoyez d'opter pour un modèle utilisant du mazout ou des granules. Vous pourrez ainsi stocker le combustible directement dans votre habitation et donc d’éviter tout risque de pénurie en plein hiver. Si vous ne disposez que d’un espace réduit, vous préférerez dans ce cas un modèle moins volumineux pouvant se fixer à un mur. De nombreuses chaudières murales fonctionnant au gaz ou à l’électricité peuvent ainsi être installées dans des espaces très réduits.

Conseil n°4 : opter pour une énergie adaptée à votre foyer

La chaudière à gaz

Avec les modèles à mazout, les chaudières à gaz constituent les modèles les plus souvent installés en Belgique. En termes d’avantages, il est à noter qu'elles coûtent généralement moins chères qu’un équipement utilisant du mazout. Il existe également de nombreuses primes disponibles en fonction de votre région. Cet équipement est également beaucoup plus compact, puisqu’il ne nécessite pas de stocker le combustible dans votre maison. Attention, sachez qu’il est obligatoire de faire effectuer un entretien annuel de votre chaudière au gaz.

La chaudière à mazout

Faire le choix d'une chaudière à mazout présente le gros avantage de pouvoir stocker le combustible dans votre habitation, et donc de vous protéger de tout risque de coupure d’alimentation ou de pénurie énergétique.

La chaudière électrique

Ne bénéficiant pas d’une très bonne réputation, la chaudière électrique s’est pendant très longtemps caractérisée par des factures énergétiques très élevées. Si le système général reste similaire (une ou plusieurs résistances émettent de la chaleur qui est ensuite distribuée par des radiateurs et autres dispositifs), des progrès technologiques ont permis de rendre ces équipements beaucoup plus performants. Gros avantage, il n’est pas nécessaire de prévoir de conduit d’évacuation du combustible usé.

La chaudière à bois ou à granules

Un tel équipement peut être utilisé tant pour la production de chaleur que pour la production d’eau chaude dans votre maison. Certaines primes sont disponibles pour l’installation de ce type de système, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des autorités compétentes. A noter en revanche que vous aurez besoin de prévoir un endroit sec pour stocker votre bois.

La pompe à chaleur

Solution alternative, une pompe à chaleur extrait de la chaleur de son environnement, à savoir de l’air, de la terre ou de l’eau à proximité de votre maison. A noter que les pompes à chaleur consomment quand même de l’électricité lors de leur fonctionnement. Les avantages d’une pompe à chaleur sont nombreux, notamment la production d’une énergie propre, ou encore la possibilité pour les modèles réversibles de les utiliser pour la production d’air frais en été.

Conseil n°5 : prendre en compte la taille de votre habitation

L'équipement que vous installerez devra disposer d’une puissance adaptée afin de chauffer efficacement votre maison ou appartement, voire de chauffer votre eau sanitaire. Un modèle trop puissant surconsommera, alors qu’un modèle sous-dimensionné ne vous permettra pas d’atteindre un confort optimal.

Conseil n°6 : estimer le précisément le budget nécessaire pour l’installation

Le prix d’une chaudière fluctuera grandement en fonction du modèle et du type d’énergie utilisé. Deux éléments sont à dissocier dans votre budget lors de l’installation d’une chaudière, à savoir le matériel à proprement parler et la main d’œuvre. La pose coûte généralement entre 500 et 2000 euros. Le prix fluctuera en fonction du prestataire mais aussi et surtout de la complexité des travaux. Le raccordement dans le cas d’un projet complexe ou d’une habitation de grande taille peut notamment faire grimper la note rapidement. De la même façon la création du système d’évacuation des gaz usés et des résidus divers peut impacter considérablement le tarif final. Au-delà du prix de l’installation, pensez également aux coûts liés à son utilisation. La consommation énergétique variera grandement en fonction du modèle choisi. Lorsque l’on sait que les factures d’énergie d’un ménage belges peuvent atteindre plusieurs centaines voire milliers d’euros ceci n’est pas négligeable !

Conseil n°7 : se renseigner concernant les avantages fiscaux et primes éventuels

En fonction de la région dans laquelle se situe votre habitation (région wallonne, flamande, Bruxelles capitale), différentes primes peuvent être disponibles en fonction du modèle choisi :

  • Région wallonne : une prime de 200 euros est disponible dans le cas d’une installation au gaz. Cette prime est sujette à certaines conditions comme le modèle (simple ou double service, à condensation ou muni d’un générateur d’air à condensation) ou encore le prix de l’équipement (le montant de la prime ne peut dépasser 70% du prix de la chaudière).
  • Région flamande : la pose peut ici entrer dans le cadre de la prime à la rénovation (habitation d’au moins 30 ans) ou de la prime d’amélioration.
  • Région de Bruxelles capitale : dans le cadre d’un projet de rénovation d’un bâtiment ancien (plus de dix ans), la région de Bruxelles capitale attribue une prime pour l’installation d’une chaudière à condensation au gaz. Ce montant variera en fonction de la puissance de l'appareil. Parallèlement à ceci, la région bruxelloise offre également des primes pour la rénovation de bâtiments construits il y a plus de trente ans.