Vandenkerckhove logo 2

Plombier chauffagiste à Bruxelles

Contact : 0471 / 72 49 60

Chauffagiste agréé à Bruxelles

Dépannage, entretien, installation...

Chauffagiste agréé à Bruxelles

Isolation tuyau chauffage

Bon à savoir sur l’isolation chauffage Bruxelles

L’isolation chauffage Bruxelles réclame des savoir-faire spécifiques, d’où l’importance de l’intervention d’un professionnel dans le domaine. Elle vise à optimiser la performance énergétique des habitats munis d’un dispositif de chauffage.

Il faut savoir que les plus importantes déperditions thermiques dans une maison se situent au niveau des conduites de chaleur. Voilà pourquoi, il est nécessaire d’isoler les tuyaux de chauffage.

Isolation tuyau chauffage bruxelles

Pour ce faire, différents éléments sont à prendre en compte : les caractéristiques et la qualité de la tuyauterie à isoler, les matériaux isolants à utiliser, la nature de l’installation à réaliser et la réglementation thermique en vigueur, la RT2012.

  >  Pourquoi isoler - Les règles - Les exigences - Les matériaux - Comment isoler ? - Pose de l'isolation

Isolation tuyau bruxelles

Isolation chauffage Bruxelles : pourquoi est-ce important?

L’isolation chauffage Bruxelles présente plusieurs avantages. Elle est en effet si importante que vous pouvez d’abord réduire considérablement la consommation énergétique dans votre foyer. Cela vous permettra de faire des économies sur votre facture énergétique mensuelle.

1) Réduire les déperditions thermiques :

Les conduites de chauffage font partie des zones concernées par les déperditions thermiques. Ce sont les dispositifs qui relient les radiateurs et la chaudière. Les isoler vous permettra alors de bien gérer la consommation énergétique de votre habitation.

Sachez que ces déperditions peuvent aller jusqu’à 20 % des calories générées par la chaudière. C’est pour vous dire que cette isolation vous permet de réduire considérablement vos dépenses énergétiques. Toute la chaleur produite par la chaudière sera directement conduite vers les radiateurs. Les économies énergétiques ainsi réalisées peuvent aller jusqu’à 10 % de vos factures annuelles. Elles vous permettront de réaliser d’autres projets d’installation utile dans votre maison.

2) Pour rendre l’habitat plus écologique :

Le but est d’avoir un habitat respectueux de l’environnement et énergétiquement performant. Vous n’êtes pas sans savoir que le chauffage est un facteur principal qui augmente vos dépenses énergétiques. C’est pour cette raison que l’isolation des tuyaux de chauffage doit être effectuée. Soyez seulement pointilleux dans l’installation ou la pose des isolants. Pour éviter toute erreur, faites appel à un expert en isolation chauffage Bruxelles.

3) Pour mettre en évidence l’esthétique des tuyaux de chauffage :

Aussi, en isolant les tuyauteries de chauffage, celles-ci deviendront plus esthétiques et c’est important pour le confort. De plus, vous pouvez opter pour une isolation acoustique si vous voulez neutraliser les bruits de vos équipements au travers les parois. Il est important de souligner que ce genre d’opération est accessible à tous les budgets. 

 Retour menu

La réglementation thermique 2012 et l’isolation des tuyauteries de chauffage

La Réglementation thermique 2012 ou RT2012 est une norme d’isolation à laquelle vous devez vous soumettre si vous voulez rendre votre maison plus performante en matière de consommation énergétique. Elle se base sur la loi relative à l’utilisation de l’énergie et l’air. Il s’agit en réalité d’une réglementation répondant à cinq objectifs très clairs.

Les cinq objectifs

Si vous isolez les tuyauteries de chauffage dans votre maison dans ce cadre légal, vous contribuerez largement à la réduction de la consommation énergétique, l’optimisation du confort en été, la maîtrise des dépenses mensuelles ou annuelles, la mise en conformité aux normes européennes et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Retour menu


Les trois exigences de la RT2012

Aussi, il existe trois principales exigences posées par la RT2012.

 > La Cepmax

La première concerne la consommation énergétique maximale ou la Cepmax. Celle-ci représente la capacité de votre maison à limiter les besoins en énergie. Elle vous pousse également à rendre votre bâtiment plus écologique. Cinq postes de consommation énergétique sont touchées par cette exigence, entre autres, le chauffage. Ils ne doivent pas dépasser les 50 kWhep/m2 par an. C’est une consommation moyenne qui peut être pourtant modulable en fonction de certains paramètres : altitude, la localisation géographique, la surface du logement et le type du bâtiment. Les émissions de gaz à effet de serre et les déperditions thermiques constituent également d’autres éléments à prendre en compte pour bien respecter cette Cepmax.

 > Le Bbiomax

Le bioclimatique maximal ou le Bbiomax est la deuxième exigence de la réglementation thermique 2012. Il représente la capacité de concevoir un bon projet énergétique qui ne dépend pas des équipements utilisés. Cela concerne principalement la limitation de la consommation en énergie pour trois postes, notamment l’appareil de chauffage. L’isolation de ce dernier se passe sur ses tuyaux de conduite de chaleur. Sachez que cette exigence met en valeur deux éléments importants : la performance énergétique ou l’isolation thermique du bâti et la conception bioclimatique. Cette dernière tient compte des apports solaires qui sont une sorte d’éclairage artificiel.

 > La Ticréf

La troisième exigence de la RT2012 consiste à ne pas dépasser la température intérieure de référence ou Ticréf. Cela permet de garantir le confort pendant la saison estivale. Pour savoir la valeur à respecter, faites le calcul à partir des données conventionnelles pour la zone climatique dans laquelle votre bâtiment se trouve. Il existe 8 zones climatiques : H1a, H1b, H1c, H2a, H2b, H2c, H2d et H3. Les trois classes d’exposition au bruit sont également des éléments à prendre en compte pour calculer la Ticréf. Elles se présentent sous différents niveaux : BR1, BR2 et BR3.

Calendrier d’application :

Quant au calendrier d’application de la RT2012, cette réglementation s’applique à partir du 1er janvier 2013, et ce, jusqu’en 2020. Suivant l’évolution des besoins dans la diminution de la consommation énergétique, son application s’étend sur des bâtiments neufs ou des parties neuves d’un bâtiment. Dans tous les cas, l’isolation chauffage Bruxelles notamment des conduites de chaleur doit être priorisée pour obtenir rapidement de bons résultats. C’est le plus urgent parce qu’elle permet de réduire considérablement les déperditions thermiques dans un foyer, surtout pendant la saison froide.

Le calorifugeage est donc de mise si vos tuyaux traversent des zones non chauffées. Ces dernières concernent l’extérieur de votre maison et les pièces plus froides de votre bâtiment.

Enfin, cette réglementation exige l’isolation des tuyaux chauffage dans des bâtiments du secteur tertiaire, des locaux bureautiques, des bâtiments particuliers, des commerciaux, et des centres hospitaliers privés et publics.

Retour menu

Quel matériau d’isolation de tuyauteries de chauffage choisir à Bruxelles?

Pour effectuer une isolation chauffage Bruxelles, vous devez avant tout choisir le matériau à utiliser.

 > La laine minérale

La laine minérale permet de réaliser une protection efficace et complète des tuyaux de chauffage, et ce, grâce à ses spécificités. Ce produit est à la fois plus rigide et plus épais, ce qui lui permet d’être plus performant dans la conservation de chaleur pendant des heures. Ce matériau est fait pour une utilisation en section droite. Thermiquement, il est très performant. Cela est, en sus, favorisé par son diamètre standard de 30 mm. Cependant, une limite s’impose. Ce produit n’est pas adapté aux tuyaux courbés. En effet, vous devez tenir compte de la nature des tuyaux chauffage à isoler. Il se peut que vous ayez besoin d’un autre type de matériau pour réaliser votre projet d’isolation thermique. Vous pouvez par exemple opter pour la bande isolante.

 > La bande isolante

Ce type de matériau isolant est proposé sur le marché sous forme de rouleau. Vous pouvez l’enrouler sans aucune difficulté autour de votre tuyau de chauffage à isoler. Cette simple manœuvre vous permettra d’assurer une isolation parfaite vos tuyauteries de chauffage. Il s’agit en réalité d’une solution facile à laquelle tout le monde peut accéder. Ce matériau permet d’isoler les coudes et les tuyaux qui sont très difficiles d’accès. Cependant, son efficacité est limitée.

 > Les manchots rigides

Enfin, les manchons rigides constituent une alternative efficace lorsque l’isolation chauffage à l’aide de la bande isolante ou de la laine minérale n’est pas envisageable. On retrouve d’abord le polyéthylène, un matériau qui est souple. Avec son diamètre standard de 19 mm, il est à privilégier dans les sections droites de l’installation. On a ensuite l’élastomère, un matériau qui est encore beaucoup plus souple que le premier. C’est pour cette raison que son utilisation est polyvalente. Vous pouvez l’utiliser en courbe ou en section droite. Ce type d’isolant de chauffage est également proposé avec un diamètre de 19 mm.

En plus d’êtres souples, les manchons rigides disposent de plusieurs types de fermetures longitudinales : à crans, à adhésif, à glissière et à coller.


Pour garantir la mise en place d’un système d’isolation chauffage Bruxelles plus performant, il faut choisir des manchons plus épais que le tuyau à isoler. Sachez que l’air ne pourra plus circuler quand les deux éléments se raccordent parfaitement. Pour ne pas commettre d’erreur dans le choix de votre matériau d’isolation, n’hésitez pas à demander conseils auprès d’un véritable professionnel dans le domaine. C’est une manière de procéder plus sûre et plus sécurisée.

Retour menu

Isolation chauffage Bruxelles : comment isoler les tuyaux ?

Il existe deux étapes importantes à respecter pour l’isolation de chauffage Bruxelles à savoir la préparation des tuyaux et la pose des matériels isolants. 


La préparation des tuyaux et des isolants 

Avant de poser un isolant, il faut préparer le support, prendre des mesures et faire des découpes. 

 > Nettoyer la partie de la tuyauterie à isoler

D’abord, vous devez nettoyer les tuyaux à isoler. Cela s’effectue avant la pose de la bande isolante et des manchons rigides. Pour ce faire, il faut passer un chiffon sur la zone à isoler. Afin de garantir un bon nettoyage, vous devez insister, avec une brosse métallique en laiton, sur toutes les parties oxydées de vos tuyaux. Terminez cette intervention en vérifiant la qualité de la tuyauterie. Tâchez de vous assurer qu’il n’y ait aucune fuite sur la partie à isoler.

 > Prendre les mesures

La prise de mesures est une étape incontournable avant l’installation des isolants sur les tuyaux de chauffage. Elle consiste à mesurer la longueur de la tuyauterie à isoler et la distance entre cette dernière et le mur. Vous devez également déterminer la circonférence de vos tuyaux. Pour ce faire, vous pouvez vous servir d’un mètre de couturière. Divisez cette circonférence par 3,14 pour obtenir les diamètres des tuyaux de chauffage à isoler. Pour garantir une installation de qualité, prévoyez 10 % de longueur en plus. Cette mesure vous permettra de combler les pertes de mesure pendant l’installation.

 > Découper les manchons isolants

Le découpage des manchons isolants constitue la dernière étape de la préparation de l’isolation des tuyaux de chauffage. Pour ce faire, utilisez une scie à dos et une boîte à onglet. Les découpes ainsi réalisées se présentent sous trois formes : biaisée ou en angle pour les courbes, droite pour les sections droites et en pointe pour les jonctions en T.


Poser les isolants selon le type d’installation adapté

Sachez qu’il existe différents types d’installation.

 > Installation des isolants sur les raccords en T

Ce genre d’installation est à privilégier lorsque trois tuyaux vont se joindre sur un seul raccord. L’adaptation de la pose est en effet de mise afin de réaliser une isolation efficace. Pour ce faire, l’artisan chargé de l’isolation chauffage Bruxelles aura à recouper en biais les extrémités de chacun de trois manchons. Il faut d’abord couper les deux premiers manchons en vis-à-vis en diagonale. Cette technique s’appelle « coupe en sifflet ». Il faut également à couper le troisième manchon en V. L’artisan doit s’assurer que la coupe effectuée soit perpendiculaire aux deux précédents. Au cas où la jonction ne serait pas parfaite, il doit d’abord couvrir le raccord avec de la bande adhésive qui est également isolante.

 > Installation des isolants en sections courbes et droites

Il est également possible d’effectuer l’isolation de tuyau de chauffage au niveau des sections droites et courbes. Pour ce faire, vous devez ouvrir le manchon d’isolation, le placer autour du tuyau à isoler, et ce, avec une ouverture extérieure facilitant la fermeture. Pour terminer, fermez le manchon posé selon son type de fermeture. Ce dernier peut être des bandes autocollantes, à coller ou à glissière.

 > Isolation au niveau des traversées de mur

L’isolation au niveau des traversées des murs est un autre type d’installation possible sur les tuyaux de chauffage. Pour ce faire, vous devez mouiller légèrement le support isolant et vaporiser la mousse. Cela permettra à cette dernière de ne pas glisser. Vous devez seulement faire attention au moment de l’opération, car la mousse se gonfle énormément. Laissez le tout sécher pendant le temps qu’il faut. La finition consiste à niveler le surplus durci. Ceci se fait avec un cutter.

Retour menu